Travailler pour soi (2/2) : “Employeurs et intermédiaires de l’emploi doivent rentrer dans une logique de service”

Refonder notre contrat social. Pour Denis Pennel, l’auteur de Travailler pour soi, il y a urgence à imaginer de nouvelles formes de sécurité pour accompagner des carrières devenues accidentées.

See on www.manpowergroup.fr

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Travailler pour soi (2/2) : “Employeurs et intermédiaires de l’emploi doivent rentrer dans une logique de service”

  1. GARRIE Laurent dit :

    Bonjour Mr PENNEL, j’ai fait une lecture succinte de votre livre, je suis étudiant en sociologie à TOURS et aurait souhaité votre ressenti sur une question liée à l’évaluation dans les secteurs du social. L’évaluation des pratiques incline-t-elle selon vous à de nouvelles singularités ?

  2. GARRIE Laurent dit :

    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s