Le recrutement de talents en 2019 : 4 conseils

DP at ActirisDénicher de nouveaux talents deviendrait-il mission impossible ? Denis Pennel, Directeur de la Confédération mondiale de l’emploi et auteur de nombreux ouvrages sur le monde de l’emploi, délivrait ses conseils lors de la première Employers’ Night à Bruxelles, organisée par Select Actiris en collaboration avec l’UNIZO, BECI et l’UCM. Résumé de son discours en quatre points pour mieux recruter en 2019.

1. « Une approche digitale multicanale pour mieux recruter » : Des fiches papier jusqu’aux réseaux sociaux et chat bots, le monde du travail a connu en 20 ans de fulgurantes mutations, comme l’explique Denis Pennel : « L’écosystème du marché du travail est en pleine digitalisation avec, d’un côté, les plateformes web issues des grands acteurs du recrutement et, d’un autre côté, les pionniers de l’offre d’emploi en ligne (Upwork, Fiverr…). 

2. « Intégrer les changements socio-économiques à venir »

Denis Pennel est convaincu que les entreprises qui réussiront demain sont celles qui auront anticipé et réagi aux évolutions de la société : « À la base des révolutions technologiques, on retrouve des changements plus profonds : en particulier la manière d’organiser le travail dans les entreprises. On passe en effet progressivement d’une économie de production de masse à une économie du tout-à-la-demande. Le consommateur recherche des biens en temps réel et « ultra-personnalisables ».

3. « Faire de la diversification des statuts et contrats un atout »

Qu’est-ce que cela signifie en termes de recours à la main d’œuvre ? Denis Pennel poursuit : « En Belgique, 50 % des embauches ne se font plus en contrat à durée indéterminée à temps plein. On va aujourd’hui plutôt chercher de plus en plus à « emprunter » ou « louer » le temps de travail d’un talent pour une mission spécifique. On recherche un résultat avant tout, quelle que soit la multiplication des contrats et des statuts, en mode salarial ou indépendant ».

4. « Ne visez plus le mouton à cinq pattes »

Denis Pennel recommande également aux employeurs de faire preuve de réalisme lors de leurs recherches de candidats : « Pour 80 % des recruteurs, le problème le plus important est l’inadéquation du profil des candidats disponibles par rapport à celui recherché. De leur propre aveu, certains de ces recruteurs cherchent parfois longtemps le fameux « mouton à cinq pattes ». Cette histoire est assez révélatrice : il faut aujourd’hui plus que jamais distinguer les points réellement non négociables pour l’entreprise de ceux qui le sont ».

L’intégralité de l’interview peut être lue ici

A propos Denis Pennel

Directeur Général de la confédération mondiale de l’emploi (World Employment Confederation), Denis Pennel est un spécialiste reconnu du marché du travail. Conférencier, influenceur, auteur de plusieurs livres et de nombreux articles sur le marché du travail, il fait partie du classement des 100 professionnels des ressources humaines les plus influents au niveau mondial (classement du magazine Staffing Industry Analysts).
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s