« Un modèle standard de contrat et d’horaire n’a plus de sens »

L'ECHOLe quotidien économique L’Echo a publié un article (lire ici) sur la proposition du gouvernement belge d’aller vers « un travail à la carte ». Ci-dessous vous trouverez la restranscription de mon interview :

Denis Pennel est directeur de la Ciett (Confédération mondiale des services d’emploi privé), et spécialiste du marché du travail. « À l’heure actuelle, alors que la population active n’a jamais été aussi diversifiée (50% de femmes parmi les travailleurs, intégration des personnes handicapées…) offrir un seul modèle homogène de conditions horaires à tous n’a plus de sens », explique-t-il.

A ses yeux, il y a donc un intérêt certain à déstandardiser les relations de travail. »Il faut être conscient que l’on n’est plus dans les années 90.Notre modèle économique a changé.Il y a 50 ans, on était dans un modèle industriel.Aujourd’hui, on est dans une société de services, avec des produits immédiatement accessibles. Ce qui veut dire qu’il faut réformer l’organisation du travail. »

D’après le spécialiste, les réticences ne viennent pas des travailleurs (ils sont demandeurs de plus de flexibilité dans les horaires pour pouvoir mieux concilier leur travail et leur vie privée).Ce sont les employeurs qui sont plus réfractaires. »Et pourtant, ils vont pouvoir moduler leur force de travail en fonction de leur carnet de commande (avec l’annualisation du temps de travail, par exemple).

Cela permet aussi à l’économie du pays de mieux résister à la crise, l’Allemagne et son système de chômage partiel en a été un bel exemple. »

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Un modèle standard de contrat et d’horaire n’a plus de sens »

  1. Pierre dit :

    Il est évident qu’un seul et même contrat de travail ne peut pas convenir à plusieurs salariés. Il faut impérativement que les employeurs aient plus de liberté et que les salariés puissent opter pour un temps de travail plus en accord avec leurs besoins. Les femmes, les étudiants, les seniors et les travailleurs handicapés sont en effet les premiers concernés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s