Etes-vous plutôt micro ou auto ?

N’en déplaise à l’Insee, nous ne sommes pas micros, nous sommes autos. Nous voulons créer notre propre activité, pas fonder une multinationale. Nous rêvons de devenir auto-suffisants.

Ce qui échautoentrepreneurappe à l’administration, c’est le passage à une société post-salariale, bien décrit par Denis Pennel dans son livre Travailler pour soi, et souligné par les études qui se suivent et se ressemblent sur la robotisation. Le free-lancing qui va devenir la norme de la société, bouleversant les cadres traditionnels du droit du travail. Demain, le travail en usine comme la vie de bureau ne seront plus que de lointains (et mauvais) souvenirs. Demain, à travers l’alliage de l’économie collaborative et du télétravail, chacun offrira ses services ou ses produits à une multitude de clients ou de partenaires. Demain, l’écrasante majorité des 15-20 ans qui, selon les sondages, rêvent de devenir « leur propre patron », se consacreront à des occupations diverses, brouillant la frontière entre emploi et activité, entre métier et hobby.

Cliquez ici pour lire l’intégralité de l’article de Gaspard Koenig

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s