Contrat, temps, lieu, hiérarchie… comment le travail fait sa révolution

L’industriel mexicain Carlos Slim et le cofondateur de Google, Larry Page,relancent le débat mondial sur la réduction du temps de travail. Une polémique dépassée pour Denis Pennel*. Directeur général de la CIETT (Confédération mondiale des services d’emploi privé), il souligne la porosité entre vie professionnelle et vie privée. Et imagine la fin du salariat.

« On croyait le débat sur la réduction du temps de travail enterré et voici qu’il resurgit là où on ne l’attendait pas avec la proposition choc d’un industriel, Carlos Slim. Cette semaine de trois jour, c’est quelque chose de surprenant ? »

– L’idée n’est pas vraiment nouvelle : en France, on avait la semaine de quatre jours avec Pierre Larrouturou qui se bât toujours pour ça. C’est une question dont on peut débattre dans nos économies développées mais qui n’est pas à l’ordre du jour dans la plus grande partie du monde. 60% de la population active mondiale travaille sans contrat écrit, de façon absolument informelle.

On peut aussi se poser la question de la rationalité économique de cette réduction du temps de travail. Dans nos sociétés, la population active décline : il y a de moins en moins de personnes qui vont se trouver sur le marché. Comment assurer un maintien de la production en faisant travailler de façon réduite des gens qui sont de moins en moins nombreux ?

Source: tempsreel.nouvelobs.com

See on Scoop.itLa nouvelle réalité du travail

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s