S’adapter à la révolution individualiste

Dans son livre « Travailler pour soi », Denis Pennel ouvre le débat et formule quinze propositions pour adapter les acquis sociaux hérités de l’ère industrielle à ce qu’il appelle la « révolution individualiste ».

Prendre de la hauteur. Pas pour s’isoler dans une tour d’ivoire loin des réalités terrestres mais bien pour observer la nouvelle réalité du monde du travail et imaginer comment accompagner son évolution. Voilà ce que propose Denis Pennel, directeur général de la Ciett (confédération mondiale des services d’emploi privés), avec « Travailler pour soi ».

Son postulat : « Une révolution anthropologique bouleverse le monde du travail : l’aspiration des individus à un travail épanouissant et adapté à leur projet de vie contraint entrepreneurs et gouvernants à repenser la relation d’emploi et le modèle social. »

« Le contrat à durée indéterminée ne garantit plus un emploi à vie, les carrières ne se construisent plus à l’ancienneté, nos systèmes de protection sociale ne protègent plus ceux qui en ont le plus besoin. (…) Résultat : une nouvelle réalité du travail apparaît progressivement, basée sur une disparité grandissante des situations et un éclatement des univers temporels, spatiaux et organisationnels de l’emploi. »

Balivernes ? Quelques chiffres tendent à balayer les doutes : aux Pays-Bas, 46 % des salariés travaillent à temps partiel. Il existe, note l’auteur, en France, en Belgique ou en Italie, plus de 30 types de contrats de travails différents (CDI, CDD, intérim, contrat d’apprentissage, contrats aidés…).

Et d’aller plus loin dans le raisonnement en abordant la personnalisation du temps de travail, la porosité croissante entre la vie privée et la vie professionnelle, etc. Un livre à charge contre notre modèle social ? Pas du tout. L’auteur constate que celui-ci n’apporte plus les protections nécessaires aux salariés, faute d’avoir anticipé et de s’être adapté à la révolution individualiste.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s