L’entrepreneuriat, pas seulement un enjeu économique

De par les temps qui courent, il n’est pas rare d’entendre deux discours un peu opposés. D’une part, qu’il faut promouvoir l’entrepreneuriat, favoriser l’émergence de petites et moyennes entreprises, et d’autre part, considérer les entrepreneurs comme des fraudeurs en puissance. Si l’on peut comprendre le ressenti de ceux qui souffrent en ces temps difficiles, ce n’est pas pour autant qu’il faille prendre les entrepreneurs comme cibles, et responsables de tous les maux de la terre. Parmi eux, il y a aussi des gens qui souffrent, qui doivent affronter des difficultés. Les temps de crises font des dégâts un peu partout.

Ceci étant, bâtir un tissus de petites et moyennes entreprises n’est pas seulement porteur d’effets positifs au niveau économique. Si les petites et moyennes entreprises sont pourvoyeuses de main d’œuvre, en créant de l’activité non délocalisable, cela induit d’autres effets positifs au sein de la société.

-Le lien social : une entreprise est un lieu de travail, mais aussi un lieu de rencontre. Des rencontres avec d’autres personnes avec lesquelles nous collaborons, mais avec qui nous allons aussi échanger du savoir, des idées. C’est aussi un lieu où, du moins en théorie, on doit se sentir valoriser, ce qui contribue au développement de la confiance en soi. Autrement dit, le lieu de travail est également un lieu où s’établit un lien social qui permet à chacun de progresser, mais aussi d’être écouté, valoriser, de se sentir utile au sein de la société. Les petites entreprises peuvent présenter un visage beaucoup plus humain. Chaque collaborateur dans une PME étant amené à exécuter un plus grand éventail de tâches, ceux-ci sont quasi de véritables partenaires, dont le manque de motivation créé par un manque de reconnaissance du travail accompli causerait un préjudice non négligeable à l’entreprise.

-La convivialité de l’espace urbain : le développement de petits commerces par exemple, favorise la convivialité d’un quartier. Le commerçant, bien souvent derrière son comptoir, connait ses clients avec lesquels il va développer un lien particulier. Il sait qu’un client, cela doit se mériter, et contenter ses clients, c’est bâtir sa bonne réputation. L’indépendant est impliqué et concerné par son entreprise. Il en serait tout autre, si une place commerçante n’était occupée que par des grandes enseignes de chaines internationales, dont les enjeux sont différents.

-Une certaine stabilité pour l’emploi : si les petites et moyennes entreprises n’échappent pas aux effets de la crise, et qu’à un moment donné, elles sont contraintes de devoir licencier des collaborateurs, il n’en reste pas moins qu’elles constituent un bassin d’emplois plus stable. En effet, les pme gardent malgré tout un ancrage local. Les conséquences en perte d’emploi sont moins fortes que lorsqu’une grosse multinationale décide de délocaliser ses activités vers des pays à faibles coûts de main d’œuvre. Pour assurer cette stabilité, il est bien sûr nécessaire d’avoir un plus grand nombre de PME, mais aussi des PME performantes qui puissent se développer, et donc créer de l’emploi.

– Plus de sécurité au sein d’une agglomération. Le déclin économique d’une région engendre de la pauvreté, et qui dit pauvreté dit souvent délinquance et criminalité. La ville de Detroit aux Etats-Unis, autre fois berceau de l’industrie automobile, n’est plus qu’une ville fantôme, qui fut déclaré en faillite la 18 juillet 2013. Cette ville compte pas moins de 20% de chômage avec certains quartiers où celui-ci gravite autour des 50%. Une telle situation engendre de l’insécurité, de la criminalité, ce qui n’incite pas de nouvelles entreprises à venir s’implanter. Inverser la tendance et revenir vers une situation saine et stable est chose ardue, si quand bien même, des initiatives locales sont prises pour pouvoir reconstruire une ville, un avenir, avec notamment des projets pour recréer de l’activité locale, des projets de consommation collaborative. Bien sûr, les crises économiques que nous connaissons depuis quelques temps, et l’amplitude de celles-ci n’empêche pas d’avoir des effets désastreux en cascades, tel par exemple la crise immobilière en Espagne, qui a un effet dévastateur sur l’économie locale. C’est là que l’on peut comprendre aisément que l’économie durable a tout son sens pour amener à développer un système plus stable et plus juste.

Il y a certainement d’autres aspects de ce que peut amener un tissu de PME qui pourraient être abordé. Il y a là un réel potentiel, une réelle opportunité qui permettrait de donner réponse à une série de problèmes actuels. Comme mentionne Denis Pennel dans son livre « Travailler pour soi », l’environnement économique est en pleine mutation. Un environnement où le contrat à durée indéterminé ne garantit plus un emploi à vie, et où le statut entre autre de travailleur indépendant répondrait mieux à des demandes ponctuelles de marché. Les petites entités ont l’avantage d’offrir plus de flexibilité en matière de service ainsi qu’en matière d’innovation.
Redynamiser l’économie en incitant les gens à entreprendre, à prendre leur destin en main, ce dont les jeunes générations sont désireuses, en adaptant aussi les mécanismes de protection sociale, permettrait à un grand nombre de réaliser l’accomplissement de soi, de concrétiser un objectif personnel. C’est cela aussi qu’est censé apporter l’économie. L’économie au service de l’humain et non l’inverse.¨

Par Eric Saint-Guillain

Voir l’article original ici

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’entrepreneuriat, pas seulement un enjeu économique

  1. Eric Saint-Guillain dit :

    Merci pour avoir relayer mon article. Félicitations également pour votre livre « Travailler pour soi » qui reflète bien une réalité que je vis depuis quelques années.
    Cordialement,

    • Denis Pennel dit :

      Merci pour votre commentaire et heureux de savoir que vous avez apprécié mon livre! Gardons le contact! Sincèrement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s