Va-t-on vers un droit du travail à la carte ?


Les plus jeunes l’ignorent sans doute, mais il fut un temps où exister en tant qu’individu singulier n’allait pas de soi. Mêmes vêtements pour tout le monde, mêmes programmes télé, mêmes repas du dimanche ou à peu près. Pour échapper à l’anonymat, nous n’avions guère que le bol breton et la gourmette à notre disposition. Aujourd’hui, même les objets les plus périssables peuvent servir de véhicules à notre quête de distinction. Une bouteille de soda personnalisée à son prénom ? C’est possible.

Plus sérieusement, comme l’écrit un de nos invités, « d’une société de masse, nous sommes passés aujourd’hui à une société de différenciation » et « c’est désormais au monde du travail d’être touché par cette vague d’individualisation » Autrement dit, le cas par cas deviendrait progressivement la règle dans les relations contractuelles au travail, au détriment du collectif et du général.

Le débat autour de l’ouverture nocturne des magasins d’alimentation, ou le dimanche pour les enseignes de bricolage, apparaît comme un révélateur de cette nouvelle tendance, qui conduit à plaider pour une inversion de la hiérarchie des normes : ce serait aux entreprises de fixer la règle, et non plus à la loi. Argument choc développé par ceux qui plaident pour un tel changement : ce sont les salariés eux-mêmes qui revendiquent de pouvoir travailler tard, ou le week-end. Comme s’il ne pouvait s’agir que d’une démarche volontaire, en aucun cas subie.

Au-delà de cette actualité, la question se pose aujourd’hui de l’adaptation (ou pas) de la législation du travail par rapport aux nouveaux modes de vie et à la conjoncture économique.
See on www.franceculture.fr

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s