« L’entreprise doit se démocratiser ou elle finira comme les régimes d’Europe de l’est » affirme Denis Pennel

Directeur général de la World Employment Confederation, Denis Pennel a décrypté les évolutions du travail de ce début de 21e siècle dans « Travailler pour soi », publié par les éditions du Seuil. Pour lui, c’est une véritable révolution qui s’amorce.

Elle va bouleverser l’organisation du travail et obliger les entreprises à revoir en profondeur leur mode de fonctionnement.

Jusqu’à une date récente, les gens devaient s’adapter au travail. Aujourd’hui, ils veulent rester eux-mêmes au travail, d’où le titre du livre Travailler pour soi. Les entreprises vont devoir réussir à remettre l’individu au cœur du travail. Ce bouleversement est déjà visible chez les jeunes. Il a été rendu possible par les nouvelles technologies : on s’est libéré physiquement d’un lieu physique de travail. Travailler ce n’est plus aller dans un endroit, c’est avant tout une activité qui peut être accompli dans de nombreux endroits, en dehors des heures légales. Ce qui me frappe, c’est que le phénomène se diffuse très vite dans l’entreprise. Aujourd’hui, les ouvriers qui travaillent à la chaîne sont demandeurs d’horaires plus flexibles.

See on www.usinenouvelle.com

Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s