L’emploi demain ? attendez-vous à changer ! (métiers, d’entreprises, de statuts…)

Le marché du travail est en pleine révolution. Mais à quoi va-t-il ressembler dans les années à venir ? Selon Denis Pennel, Directeur Général de la confédération mondiale des services privés pour l’emploi (Ciett) et expert reconnu du marché du travail, dans un futur très proche nous changerons plus souvent de métier, d’employeur, nous cumulerons les statuts et nous nous comporterons un peu comme des mercenaires au service d’entreprises à l’organisation « liquide ».

Une mutation qui est déjà en marche. Elle est aussi accélérée par la révolution individualiste décrite dans le livre « Travailler pour soi », paru aux Editions du Seuil. Interview.

Source: ybustos.wordpress.com

See on Scoop.itLa nouvelle réalité du travail

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire

Het einde van het salariaat!?

Denis Pennel, secretaris-generaal van CIETT, de mondiale federatie van de private bemiddelings- en tewerkstellingsdiensten, zorgde recent voor enig ophef door in een interview in Le Nouvel Observateur het einde van het salariaat aan te kondigen. Wie zijn recent boek “Travailler pour soi : Quel avenir pour le travail à l’heure de la révolution individualiste?“ heeft gelezen zal niet verbaasd zijn over deze uitspraak maar dit kunnen kaderen in een uitgewerkte en onderbouwde visie over de toekomst van de arbeid. Het is niet zoiets als het door de Maya’s aangekondigde einde van de wereld waarbij het gissen was over de hypotheses, de context, de betekenissen… Pennel onderstreept zijn verhaal door de mythe van de arbeidsovereenkomst van onbepaalde duur, het vast contract, te doorprikken. Dit contract is niet alleen doorheen de tijd bekeken eerder een uitzondering dan algemene regel maar is vandaag ook in de mondiale context niet de determinerende factor om arbeidsverhoudingen te regelen. Liefst 60% van de mondiale werkende bevolking heeft immers geen formeel contract, laat staan… een contract voor onbepaalde duur. Daarenboven stelt de auteur vast dat in landen zoals België en Frankrijk waar alles nog draait rond een contract van onbepaalde duur er méér en méér andere vormen zijn opgedoken: interimcontracten, contracten van een bepaalde duur of een bepaald werk, freelance-afspraken, managementovereenkomsten, werkervarings-, inwerk- en stage contracten, individuele beroepsopleidingen in bedrijven, leercontracten, werfcontracten, projectmanagementafspraken, specifieke regels voor artiesten, beroepssporters, enz … Om nog te zwijgen van de arbeid als zelfstandige of de bijberoep-regelingen …

Bovendien is de context die noodzaakte de arbeidsverhoudingen strak te regelen binnen een arbeidsovereenkomst fel gewijzigd. De Fordistisch-Tayloristische arbeidsorganisatie ging gepaard met de bloei van de klassieke arbeidsovereenkomst. Maar met de technologische ontwikkelingen, de uitbouw van een kennis- en diensteneconomie, de toegenomen scholingsgraad, het accent op empowerment van medewerkers en de kijk op arbeid van de nieuwe generaties medewerkers verdwijnen heel wat componenten van de klassieke wijze van ordening van de arbeidsverhoudingen. Dit heeft volgens Pennel als positief effect dat de klassieke verhoudingen waarbij er sprake was van ondergeschikt verband van de werknemer t.a.v. “de baas”, geleidelijk vervangen worden door gelijkwaardige verhoudingen. In die zin verdwijnt op termijn het salariaat. M.i. wordt deze evolutie nog versterkt door andere factoren en evoluties zoals het toegenomen belang van “werkbaar werk”, de focus op “het nieuwe werken”, de waarde die aan open innovatie wordt gehecht en het oprukkend discours van stakeholdersparticipatie en –involvement…

Source: joblog.vdab.be

See on Scoop.itThe New Reality of Work

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire

TaskRabbit ou l’emploi à la demande: les promesses (déçues) du futur du travail ?

Site d’emploi à la demande, plateforme peer-to-peer de services à la personne, start-up de micro-jobbing ? L’OVNI TaskRabbit s’essaie, aux États-Unis, à un service web encore insaisissable…

Dans la lignée d’Uber, AirBnb, BlaBlaCar ou GetAround,  TaskRabbit compte remettre l’humain, les contacts de personne à personne et la confiance au cœur des processus commerciaux. Cette start-up de l’économie du partage s’attelle cette fois-ci au monde du travail, avec un principe simple : faciliter le lien entre des employeurs – souvent des particuliers – en manque de temps et d’autres personnes disponibles, en quête d’activités rémunératrices.

Ce que TaskRabbit promet ? Plus de souplesse et désintermédiation dans la mise en relation entre besoins ponctuels de “tâches” et main-d’œuvre souhaitant les accomplir.

Cependant, la mission que se donne TaskRabbit pourrait bel et bien être un signe avant-coureur des défis attenant à un monde du travail, tel qu’il tendrait à se dessiner, dans lequel l’emploi salarié devient minoritaire.

> Lire aussi Denis Pennel « Nous vivons moins une crise de l’emploi qu’une mutation du travail »

Source: www.manpowergroup.fr

See on Scoop.itLa nouvelle réalité du travail

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire

Marianne Thyssen, let’s start creating jobs right now!

New EU Employment Commissioner must eliminate labour market imperfections in order to boost job creation across Europe, Denis Pennel writes.

 

Marianne Thyssen, Europe’s newly-appointed Commissioner for Employment, Social Affairs, Skills and Labour Mobility, has no time to lose in maximising the potential to create jobs across Europe.

While the economic situation is improving slowly, the pre-crisis days of double-digit growth will not return any time soon, and the new Commissioner must introduce policies to drive job creation in the new reality of a low growth environment. A key opportunity is to iron out labour market imperfections and create a properly functioning employment market for all EU citizens. I see five areas where the new Commissioner could make a real difference: tackiling mismatches, increasing labour mobility, raising labour market participation, updating labour regulation, improve transparency!

Source: www.euractiv.com

See on Scoop.itThe New Reality of Work

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire

Contrat, temps, lieu, hiérarchie… comment le travail fait sa révolution

L’industriel mexicain Carlos Slim et le cofondateur de Google, Larry Page,relancent le débat mondial sur la réduction du temps de travail. Une polémique dépassée pour Denis Pennel*. Directeur général de la CIETT (Confédération mondiale des services d’emploi privé), il souligne la porosité entre vie professionnelle et vie privée. Et imagine la fin du salariat.

"On croyait le débat sur la réduction du temps de travail enterré et voici qu’il resurgit là où on ne l’attendait pas avec la proposition choc d’un industriel, Carlos Slim. Cette semaine de trois jour, c’est quelque chose de surprenant ?"

- L’idée n’est pas vraiment nouvelle : en France, on avait la semaine de quatre jours avec Pierre Larrouturou qui se bât toujours pour ça. C’est une question dont on peut débattre dans nos économies développées mais qui n’est pas à l’ordre du jour dans la plus grande partie du monde. 60% de la population active mondiale travaille sans contrat écrit, de façon absolument informelle.

On peut aussi se poser la question de la rationalité économique de cette réduction du temps de travail. Dans nos sociétés, la population active décline : il y a de moins en moins de personnes qui vont se trouver sur le marché. Comment assurer un maintien de la production en faisant travailler de façon réduite des gens qui sont de moins en moins nombreux ?

Source: tempsreel.nouvelobs.com

See on Scoop.itLa nouvelle réalité du travail

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire

Une frontière de plus en plus poreuse entre vie privée et vie professionnelle

Le Nouvel Obs - Juillet 2014A lire dans Le Nouvel Obs de cette semaine (31/07/2014) l’article sur la réduction du temps de travail préconisé par le milliardaire mexicain Carlos Slim. Si sa proposition de réduire à 3 jours par semaine (mais de 11 heures!) le temps de travail hebdomadaire est irréaliste, elle mérite de poser la question de la mesure du temps de travail.

Dans une économie tournée vers services, la créativité et les prestations intellectuelles, compter le temps de travail en heures passées au bureau ne veut plus dire grand chose. En outre, la vie professionnelle s’invite dans l’espace privé (lecture des mails le WE, téléworking…) tout comme la sphère privée envahit le bureau. Il est temps de rédéfinir ce que travailler veut dire!

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire

La 3ème révolution du travail est en marche

La Libre 29 juillet 2014 - 1-page-001La Libre 29 juillet 2014 - 2-page-001

Métro-boulot-dodo, bientôt une rengaine du passé?Pour une bonne moitié des salariés, ça pourrait être le cas. La norme de 9h-17h n’en serait plus une, mais simplement une possibilité parmi d’autres. "Le contrat à durée indéterminée arrive à ses limites, nous avons atteint le point culminant du salariat dans nos économies développées!"

Lire la suite de l’article paru dans La Libre Belgique le 29 juillet.

 

Publié dans Uncategorized | Poster un commentaire